Le Sénat des États-Unis vote pour annuler la politique anti-crypto de la SEC, SAB 121

Photo of author

By cocostar

Dans un tournant inattendu, le Sénat américain a voté en faveur de l’annulation de la politique anti-cryptomonnaie SAB 121 mise en place par la SEC. Cette décision marque un pas significatif vers une régulation plus favorable aux monnaies numériques aux États-Unis, ouvrant la porte à de nouvelles opportunités et défis dans l’univers de la finance digitale.

Implications du vote contre la règle SAB 121

Implications du vote contre la règle SAB 121

La Chambre des Représentants avait déjà exprimé son mécontentement, et récemment, le Sénat des États-Unis a emboîté le pas en votant massivement pour l’abrogation de la politique SAB 121 de la SEC. Ce bulletin, mis en place en 2022, imposait aux entreprises détenant des cryptomonnaies pour le compte de leurs clients de les inscrire à leur propre bilan, une condition jugée contraignante par de nombreux acteurs de l’industrie.

Ce vote, où 12 démocrates ont rejoint les 48 républicains, illustre une rare convergence bipartisane sur ce sujet clivant. Malgré cette forte opposition, le président Joe Biden a indiqué son intention de placer son veto, mettant en lumière le clivage entre le gouvernement et les législateurs.

La réaction des acteurs politiques

La réaction des acteurs politiques

Le leader de la majorité sénatoriale démocrate, Chuck Schumer, s’est clairement positionné contre le bulletin de la SEC, tout comme d’autres membres influents de son parti. À l’inverse, la sénatrice Cynthia Lummis a salué le vote comme une victoire contre l’administration actuelle et la gestion par Gary Gensler, président de la SEC, des actifs cryptographiques.

Exigences et controverses réglementaires

Exigences et controverses réglementaires

Le Government Accountability Office a critiqué la SEC pour avoir adopté ce bulletin sans suivre le processus réglementaire nécessaire, considérant que cela aurait dû être traité comme une règle formelle plutôt que comme une simple directive du personnel. Suite au vote, un porte-parole de la SEC a précisé que, bien que non contraignante, la directive SAB 121 améliorait la transparence pour les investisseurs des entreprises qui détiennent des cryptomonnaies pour autrui.

Prochaines étapes après ce conflit législatif

Prochaines étapes après ce conflit législatif

Alors que le Congressional Review Act a été invoqué pour tenter d’annuler la directive, le clair message du Sénat montre une volonté du Congrès de prendre en main la régulation de l’industrie des cryptomonnaies. Le représentant Wiley Nickel, cosignataire de la résolution à la Chambre, a souligné l’importance du retrait du SAB 121 avant qu’il ne parvienne sur le bureau du président, indiquant une dissidence claire avec la SEC et une appel à revoir les modalités de réglementation.

Laisser un commentaire