Comprendre la préférence pour un layer 1 plutôt qu’un rollup dans le cas de Monad

Photo of author

By cocostar

Plongez dans l’univers fascinant de la blockchain et découvrez les subtilités de la préférence pour un layer 1 par rapport à un rollup, à travers le prisme captivant de Monad. Explorez avec nous les raisons profondes qui guident ce choix stratégique dans le domaine en constante évolution des technologies décentralisées. Préparez-vous à une plongée analytique et enrichissante au cœur de ces innovations révolutionnaires.

Les ambitions de Monad

Les ambitions de Monad

Monad se présente comme une blockchain prometteuse avec pour objectif de surpasser l’infrastructure technologique actuelle d’Ethereum. Leur vision est audacieuse : proposer une meilleure décentralisation et une scalabilité accrue sans compromis.

Parmi les performances annoncées, Monad promet de traiter jusqu’à 10 000 transactions par seconde, avec un bloc ajouté toutes les secondes. Des résultats possibles grâce à des innovations comme :

  • Un algorithme de consensus super-scalable baptisé MonadBFT
  • Des transactions exécutées en parallèle
  • Une base de données optimisée, nommée MonadDB

Ce qui distingue Monad est sa compatibilité complète avec la machine virtuelle d’Ethereum (EVM), permettant aux dApps développées pour Ethereum de migrer sans modification de code. L’utilisateur final peut s’attendre à une expérience similaire mais notablement plus rapide et moins coûteuse, réduisant les frais de transaction de manière significative.

Les rollups sur Ethereum: une alternative courante

Les rollups sur Ethereum: une alternative courante

Les rollups sont des solutions de mise à l’échelle visant à améliorer la capacité de traitement des transactions sur Ethereum. Ils opèrent en exécutant les transactions hors du réseau principal, puis en les soumettant compressées à Ethereum pour l’enregistrement.

Deux principaux types existent : les Optimistic Rollups et les ZK-Rollups, chacun avec ses propres caractéristiques, mais tous dépendent du consensus et des capacités du layer 1 d’Ethereum. Cette dépendance présente des limitations en termes de performances et de finalité des transactions.

Décentralisation : un enjeu capital pour Monad

Décentralisation : un enjeu capital pour Monad

Les séquenceurs des rollups et la centralisation

Les séquenceurs, qui organisent et exécutent les transactions des rollups, posent souvent des problèmes de centralisation. La plupart des rollups actuels utilisent des séquenceurs uniques pour des raisons de simplicité, mais cela centralise le pouvoir, permettant au séquenceur de prioriser ou censurer des transactions.

En cas de panne, tout le réseau L2 est à l’arrêt, comme vu avec Arbitrum en décembre 2023. Bien que des mécanismes existent pour soumettre des transactions directement à Ethereum et éviter la censure, ceux-ci sont souvent coûteux et ralentissent les transactions.

Solutions en développement

Plusieurs solutions pour décentraliser les séquenceurs sont envisagées mais présentent toutes des défis :

  • Séquenceurs décentralisés : En développement par Optimism, Arbitrum, Base et Scroll, mais techniquement complexes et non encore implémentés. Ils peuvent poser des problèmes de latence.
  • Séquenceurs partagés et décentralisés : Projets comme Espressosys et Astria cherchent à se positionner comme séquenceurs partagés offrant des fonctionnalités inter-rollup, mais ne sont pas encore disponibles.
  • Utilisation du layer 1 comme séquenceur : Taiko utilise les validateurs d’Ethereum comme séquenceurs, profitant de sa décentralisation, mais avec des limitations en termes de latence et de débit.

Les performances au cœur du débat

Les performances au cœur du débat

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les transactions des rollups ne sont pas instantanément finalisées. Il faut attendre que le bloc du layer 1 soit validé et immuable, ce qui peut prendre plusieurs jours pour les transactions optimistes.

Les preuves zéro-knowledge (ZK-rollups) tentent de remédier à ces limitations en permettant une validation instantanée des transactions. Cependant, en pratique, ces preuves ne sont pas postées immédiatement, ajoutant un délai de finalité.

L’alternative Monad

L’alternative Monad

Monad, en optant pour un layer 1 autonome, contourne ces problèmes. Son algorithme BFT inspiré de Hotstuff permet de finaliser les transactions en une seconde, rendant les transactions quasiment irrévocables instantanément pour l’utilisateur.

Cette approche permet à Monad d’éviter la dépendance des limitations inhérentes à Ethereum, tout en maintenant une compatibilité EVM et en proposant un réseau résistant à la censure avec des performances accrues.

Laisser un commentaire