Vivendi utilise la blockchain pour protéger ses contenus et garantir leur authenticité

Photo of author

By cocostar

Vivendi, entreprise leader dans le domaine des médias et du divertissement, a fait le choix de recourir à la technologie de la blockchain pour assurer la protection de ses contenus et garantir leur authenticité. Grâce à cette solution innovante, Vivendi renforce la sécurité de ses créations tout en offrant une traçabilité infaillible, répondant ainsi aux enjeux actuels de la protection des œuvres artistiques et des droits d’auteur.

découvrez comment vivendi utilise la blockchain pour protéger ses contenus et garantir leur authenticité dans le monde numérique.

Le groupe français Vivendi, connu pour ses activités dans les médias et la communication, a décidé de franchir un cap important en rejoignant la Coalition for Content Provenance and Authenticity (C2PA). Cette initiative vise à authentifier les contenus numériques en utilisant la technologie de la blockchain.

Une démarche stratégique pour la transparence

vivendi utilise la blockchain pour protéger et authentifier ses contenus, assurant ainsi leur intégrité et leur originalité.

Vivendi, qui inclut des entités prestigieuses telles que Canal+, Lagardère, Prisma Media et Gameloft, souhaite ainsi contribuer activement à la lutte contre la désinformation et le piratage. Sa filiale Havas a également rejoint la Content Authenticity Initiative, renforçant encore leurs efforts dans ce domaine.

En collaborant avec des géants comme Adobe, Google et Microsoft, Vivendi affirme sa volonté de promouvoir une plus grande transparence et authenticité dans le monde numérique.

Les avantages de la blockchain pour l’authentification des contenus

Selon Fabien Aufrechter, Directeur Web 3.0 de Vivendi, la blockchain offre plusieurs avantages cruciaux pour la certification des contenus en ligne. À une époque où les deepfakes et autres contenus trompeurs sont monnaie courante, la blockchain permet de garantir :

  • Immutabilité
  • Non-répudiation
  • Auditabilité
  • Horodatage

Ces propriétés assurent que les actions effectuées sur la blockchain sont entièrement vérifiables par tous, offrant ainsi une sécurité incomparable.

Un engagement pour la sécurité et la confiance

Vivendi ne se contente pas de protéger ses contenus ; le groupe est également membre de la Ligue pour la sécurité du web 3.0. Cette organisation regroupe des entreprises et des individus œuvrant pour la sécurisation des technologies Web3 et la lutte contre les arnaques numériques.

Avec des membres comme Binance et Kroll, la Ligue se positionne comme un rempart contre les pratiques frauduleuses en lien avec la blockchain.

L’impact de l’IA et du Web3 sur la certification des contenus

Fabien Aufrechter souligne que la certification des contenus est d’autant plus essentielle avec les avancées en intelligence artificielle générative. Afin de rester à la pointe, Vivendi forme ses collaborateurs à l’IA via des programmes spécifiques, et établit des partenariats avec des leaders technologiques comme Adobe.

Toutefois, la France, malgré son rôle pionnier dans le Web3, se trouve en retard en matière de protection des contenus. Fabien Aufrechter appelle donc les pouvoirs publics français et européens à faire de cette question une priorité.

Des succès et des défis à venir

Vivendi a déjà prouvé son engagement envers le Web3 avec le succès de sa collection de tokens non fongibles (NFT) au festival Garorock et la dernière collection numérique de Paris Match. Néanmoins, des défis restent à relever, notamment la simplification de l’usage des wallets et l’accompagnement des marques vers l’intégration de ces technologies.

En conclusion, Vivendi croit fermement que la clé de voûte de la relation client repose sur la confiance, et la blockchain se révèle être un outil indispensable pour parvenir à cet objectif.

Source : communiqué de presse

Laisser un commentaire