Uniswap : les détenteurs d’UNI pourraient bientôt recevoir une part des frais collectés par la Fondation

Photo of author

By cocostar

Plongez dans l’univers passionnant de Uniswap, où les détenteurs d’UNI pourraient bientôt bénéficier d’une part des frais collectés par la Fondation ! Découvrez comment cette nouvelle initiative pourrait transformer l’écosystème DeFi et offrir de nouvelles opportunités aux investisseurs.

Uniswap envisage des changements majeurs dans son système de frais

Uniswap, connu pour être l’un des plus grands protocoles de la finance décentralisée (DeFi), continue de faire évoluer son écosystème. Actuellement classé sixième en termes de Total Value Locked (TVL), avec plus de 6 milliards de dollars déposés dans ses pools, le protocole attire l’attention tant des utilisateurs que des régulateurs. Malgré un avis Wells émis par la SEC, Uniswap ne ralentit pas et prévoit des modifications significatives dans son système de frais.

Vers une redistribution des frais

Fin février, la Fondation Uniswap a dévoilé son intention d’évoluer le système de frais du protocole. Jusqu’à présent, la totalité des frais générés était redistribuée aux fournisseurs de liquidités. Cependant, une nouvelle proposition vise à allouer une partie de ces frais aux détenteurs des jetons UNI.

« Cette proposition vise à revigorer et à renforcer le système de gouvernance d’Uniswap en encourageant une délégation active, engagée et réfléchie. Plus précisément, nous proposons d’améliorer le protocole afin que son mécanisme de frais récompense les détenteurs de jetons UNI qui ont délégué et staké leurs jetons. »

Cette initiative cherche ainsi à inciter les utilisateurs à participer davantage à la gouvernance décentralisée du protocole. Actuellement, seuls 10 % des jetons UNI sont utilisés pour voter sur les propositions de gouvernance. En ajoutant des incentives pour les participants, la Fondation Uniswap espère accroître ce taux de participation.

Mise à jour des smart contracts

La proposition inclut également une mise à jour des smart contracts pour permettre une collection automatisée et sans permission des frais de protocole. Le contrat V3FactoryOwner.sol facilitera la collecte programmatique de ces frais et leur conversion en un jeton ERC20 commun, destiné à être distribué aux stakers ayant déposé leurs UNI dans Unistaker.sol.

« V3FactoryOwner.sol permet la collecte programmatique et sans permission de frais de protocole, et inclut un mécanisme qui incite à la conversion de ces frais en un ERC20 commun pour la distribution aux stakers, qui ont déposé UNI dans Unistaker.sol. Pour que ce contrat fonctionne, il devra devenir propriétaire de l’UniswapV3Factory. »

Le vote concernant cette proposition débutera le 31 mai. Les utilisateurs souhaitant participer devront avoir délégué leurs jetons UNI avant cette date.

Publication des comptes du premier trimestre

En parallèle, la Fondation Uniswap a publié le bilan de ses comptes pour le premier trimestre de 2024. Elle détient un total de 41 millions de dollars en USD et stablecoins, ainsi que 730 000 jetons UNI. Les fonds en stablecoins sont utilisés pour les subventions et les frais de fonctionnement, tandis que les jetons UNI servent pour les récompenses des employés.

Au cours de ce trimestre, la fondation a dépensé plus d’un million de dollars pour son fonctionnement et a alloué 4,34 millions de dollars pour diverses subventions. De plus, des subventions de l’année précédente, totalisant 2,79 millions de dollars, ont également été distribuées.

Un contexte réglementaire en évolution

Ces développements interviennent alors que la Chambre des représentants américaine a adopté le texte de loi FIT21, transférant la supervision des cryptomonnaies à la CFTC. Cela pourrait représenter un soulagement pour Uniswap, ciblé par la SEC depuis plusieurs semaines.

Laisser un commentaire