Riot Blockchain envisage l’acquisition d’un concurrent pour près d’1 milliard de dollars dans le cadre de la guerre pour le minage de BTC

Photo of author

By cocostar

Dans la frénésie de la guerre pour le minage de Bitcoin, Riot Blockchain se positionne en envisageant l’acquisition d’un concurrent pour près d’1 milliard de dollars. Cette tentative audacieuse souligne l’ampleur des enjeux et la férocité de la compétition dans l’univers des cryptomonnaies. Plongeons ensemble dans les rouages de cette stratégie offensive qui promet de redéfinir le paysage du minage de BTC.

Riot Platforms vise l’acquisition de Bitfarms pour renforcer sa position

Riot Platforms vise l’acquisition de Bitfarms pour renforcer sa position

La société américaine Riot Platforms, spécialisée dans le minage de Bitcoin (BTC), a officialisé son intention de racheter son concurrent canadien Bitfarms dans une transaction valant près d’un milliard de dollars. Cette proposition audacieuse a pour objectif de créer la plus grande société de minage de Bitcoin cotée en bourse au monde.

Une offre de rachat alléchante

Une offre de rachat alléchante

Riot Platforms, déjà actionnaire principal de Bitfarms avec 9,25 % des parts, propose une combinaison d’actions et de liquidités pour attirer les actionnaires de Bitfarms. L’offre valorise Bitfarms à environ 950 millions de dollars, soit une prime de 24 % par rapport à la moyenne pondérée du cours de son action sur le dernier mois.

Les actionnaires de Bitfarms détiendraient alors près de 17 % de la société combinée, offrant un potentiel de création de valeur substantiel. Selon Riot Platforms, cette fusion permettrait aux actionnaires de Bitfarms de participer à une entité financièrement et commercialement plus solide, dirigée par une équipe expérimentée.

Un contexte difficile pour Bitfarms

Un contexte difficile pour Bitfarms

Bitfarms traverse une période d’instabilité, notamment en raison de la recherche d’un nouveau président-directeur général après la démission de Geoffrey Morphy en mars. Geoffrey Morphy a récemment intenté un procès contre Bitfarms pour rupture de contrat et licenciement abusif, réclamant 27 millions de dollars de dommages et intérêts. Cette situation tendue offre à Riot Platforms une opportunité stratégique de souligner l’instabilité de la direction actuelle de Bitfarms.

Performances financières contrastées

Performances financières contrastées

Sur le plan financier, Bitfarms a connu des résultats mitigés en 2023. Malgré une modernisation technique coûteuse en prévision du halving du Bitcoin, les bénéfices d’avril ont chuté de 29 % par rapport à l’année précédente. En revanche, Riot Platforms a vu son revenu net exploser de 131 % au premier trimestre 2024, atteignant 211 millions de dollars.

Une vision pour l’avenir

Une vision pour l’avenir

Si cette acquisition se concrétise, la société résultante serait la plus grande entreprise de minage de Bitcoin au monde, avec une capacité électrique d’environ 1 GW et une capacité de minage de 19,6 EH/s. Cette capacité pourrait atteindre 1,5 GW et 52 EH/s d’ici la fin de l’année, offrant des perspectives de croissance significatives.

  • Riot Platforms : capacité de 1 GW à 1,5 GW d’ici la fin de l’année.
  • Bitfarms : potentielle contribution de 19,6 EH/s à 52 EH/s.

Reorganisation du conseil d’administration

Reorganisation du conseil d’administration

Après l’acquisition, Riot Platforms a annoncé son intention de demander la tenue d’une assemblée générale des actionnaires de Bitfarms. L’objectif serait de nommer de nouvelles personnes qualifiées et indépendantes au conseil d’administration de Bitfarms, visant à stabiliser la direction et renforcer la confiance des investisseurs.

En finalisant cette opération d’envergure, Riot Platforms se positionne comme le leader incontestable du marché de minage de Bitcoin, consolidant ainsi sa stratégie de croissance et sa domination dans le secteur.

Laisser un commentaire