Pourquoi Celsius poursuit des utilisateurs pour avoir retiré des fonds avant la faillite de l’entreprise

Photo of author

By cocostar

L’entreprise Celsius fait actuellement parler d’elle en intentant des poursuites judiciaires contre des utilisateurs qui ont retiré des fonds avant sa possible faillite. Ces actions ont soulevé des interrogations quant aux raisons qui poussent Celsius à poursuivre ses propres clients. Dans cet article, nous explorerons les motifs derrière ces poursuites et les implications pour les parties impliquées.

Les poursuites de Celsius contre ses utilisateurs

découvrez pourquoi celsius poursuit des utilisateurs ayant retiré des fonds avant sa faillite, et comment cela peut impacter les détenteurs de crypto-monnaies.

Récemment, les administrateurs de la plateforme de cryptomonnaies Celsius ont initié des poursuites contre certains de leurs utilisateurs. Les cibles de ces actions judiciaires sont celles et ceux qui ont retiré plus de 100 000 dollars durant les 90 jours précédant la déclaration de faillite de l’entreprise. Cette mesure a suscité de nombreuses interrogations sur les raisons de ces poursuites.

Contexte de la faillite de Celsius

découvrez pourquoi celsius poursuit des utilisateurs ayant retiré des fonds avant sa faillite, et comment cette action affecte les parties prenantes.

Il y a deux ans, Celsius s’est déclaré en faillite, suite à une mauvaise gestion des fonds des utilisateurs. L’entreprise avait pourtant annoncé sa sortie de faillite en février dernier. Cependant, elle fait maintenant face à de nouvelles procédures judiciaires, notamment contre ses anciens clients.

Retraits importants avant la faillite

Les plaintes visent spécifiquement les utilisateurs ayant retiré des fonds importants — plus de 100 000 dollars — entre le 14 avril et le 13 juillet 2022. Selon les administrateurs, ces retraits massifs ont été effectués peu avant que Celsius n’annonce officiellement sa situation de faillite.

Concept des dettes préférentielles impayées

Pour justifier ces poursuites, Celsius met en avant le concept de « dettes préférentielles impayées ». Ce principe stipule que les utilisateurs qui ont retiré leurs fonds avant la faillite ont bénéficié d’un traitement de faveur par rapport à ceux qui n’ont pas pu retirer leurs actifs. En effet, ces retraits auraient laissé moins de fonds disponibles pour rembourser équitablement les autres utilisateurs.

Déclarations des responsables de Celsius

Mohsin Meghji, l’administrateur des litiges de Celsius, a déclaré : « Les titulaires de compte qui ont retiré des fonds dans les jours précédant la faillite de Celsius ont bénéficié injustement aux dépens des autres titulaires de compte puisque l’exécution de leurs demandes de retrait a empêché Celsius de répondre équitablement aux autres retraits. »

Équité et transparence

La décision de poursuivre certains utilisateurs vise donc à rétablir une certaine équité entre tous les clients. En récupérant les fonds retirés juste avant la faillite, Celsius espère pouvoir redistribuer ces actifs de manière plus équitable parmi l’ensemble des créanciers.

Cas de figure à prendre en compte

Cette action concerne tout utilisateur remplissant les conditions mentionnées, sans distinction de statut ou de niveau de connaissance préalable de la situation interne de Celsius. Cependant, il est à noter que le PDG de Celsius, Alexander Mashinsky, avait lui-même retiré 10 millions de dollars avant l’effondrement de la plateforme, posant ainsi des questions d’éthique et de délit d’initié.

Répercussions sur le secteur des cryptomonnaies

À la lumière de ces événements, une question cruciale se pose pour les utilisateurs de plateformes centralisées : comment sécuriser leurs actifs ? Il est devenu impératif pour les investisseurs de se renseigner sur les moyens de sécuriser et stocker leurs cryptomonnaies hors des plateformes centralisées pour éviter de se retrouver dans des situations similaires à celle de Celsius.

Sources : Communiqué de presse

Laisser un commentaire