Plus de 70% des utilisateurs de zkSync vendent massivement leurs cryptomonnaies lors de l’Airdrop ZK

Photo of author

By cocostar

Une récente étude a révélé une tendance significative parmi les utilisateurs de zkSync : plus de 70% d’entre eux choisissent de vendre massivement leurs cryptomonnaies lors de l’Airdrop ZK. Cette pratique, qui suscite de vifs débats au sein de la communauté des investisseurs, soulève des questions sur les motivations de ces utilisateurs et son impact sur le marché des cryptomonnaies.

découvrez comment plus de 70% des utilisateurs de zksync vendent massivement leurs cryptomonnaies lors de l'airdrop zk. ne manquez pas cette opportunité de participer à un airdrop exclusif !

La période de claim de l’airdrop de zkSync a débuté récemment, marquant un moment crucial pour les utilisateurs de ce protocole. En distribuant environ 3,6 milliards de jetons ZK à ses utilisateurs, zkSync a attiré l’attention du monde de la cryptomonnaie. Cette distribution massive de jetons faisait suite au lancement du mainnet de zkSync Era il y a un an.

L’impact sur le cours du jeton ZK

découvrez comment plus de 70% des utilisateurs de zksync vendent massivement leurs cryptomonnaies lors de l'airdrop zk et maximisent leurs gains en crypto.

Au lancement, le jeton ZK a immédiatement été listé sur des plateformes d’échange de premier plan, telles que Binance, ByBit, ainsi que sur plusieurs DEX comme PancakeSwap, SyncSwap et Uniswap. Le prix du jeton a initialement atteint 0,30 $ avant de subir une pression vendeuse significative due à l’ampleur de l’airdrop. Le prix a chuté jusqu’à 0,19 $ avant de se stabiliser aux alentours de 0,21 $. Cette fluctuation rapide a influencé le marketcap de zkSync, qui s’est établi à environ 800 millions de dollars, positionnant le projet à la 95ème place du classement des cryptomonnaies par capitalisation boursière.

Comportement des utilisateurs face à l’airdrop

Selon une étude menée par l’entreprise spécialisée dans l’analyse on-chain, Nansen, il a été observé que 42,2% des utilisateurs ayant reçu des jetons via l’airdrop ont choisi de les vendre intégralement. De plus, 29,2% des participants ont vendu une partie de leur allocation. Cela signifie que plus de 70% des utilisateurs ont rapidement liquidé leurs jetons.

Ce comportement n’est pas surprenant. Lors de chaque airdrop, il est courant que les bénéficiaires tentent de capitaliser immédiatement sur leurs nouveaux actifs numériques, provoquant une forte vente de masse. Les utilisateurs espèrent souvent racheter les jetons à un prix inférieur après la vente initiale.

Critiques sur les critères d’éligibilité

La méthodologie adoptée par zkSync pour déterminer l’éligibilité à l’airdrop a suscité des réactions mitigées au sein de la communauté. Certains utilisateurs ont exprimé leur mécontentement face à ces critères jugés trop restrictifs. Pour répondre à ces préoccupations, zkSync a publié une FAQ détaillée expliquant les critères d’éligibilité, tentant de garantir que seuls les utilisateurs réels soient récompensés et non les adresses sybils.

De plus, la plateforme d’échange Binance a proposé un programme de distribution alternatif pour les utilisateurs non éligibles, permettant de redistribuer les jetons ZK reçus par la plateforme. Cependant, l’allocation maximale pour ce programme est limitée à 200 ZK par utilisateur, soit environ 50 $ au prix actuel.

Réponse et ajustements de zkSync

Malgré les critiques, zkSync ne compte pas revenir sur sa décision ni sur les critères de l’airdrop. Contrairement à d’autres projets comme EigenLayer, qui ont effectué des ajustements suite aux retours communautaires, zkSync semble déterminé à maintenir ses choix initiaux. L’objectif principal reste de récompenser les utilisateurs authentiques tout en minimisant les fraudes potentielles.

Laisser un commentaire