MiCA : Ce que vous devez savoir sur les nouvelles règles concernant les stablecoins

Photo of author

By cocostar

Les stablecoins, ces cryptomonnaies adossées à des actifs stables pour limiter leur volatilité, font l’objet de nouvelles réglementations avec le règlement MiCA. Découvrez ce que vous devez savoir sur ces règles impactant ce secteur en pleine expansion.

découvrez tout ce que vous devez savoir sur les nouvelles règles régissant les stablecoins avec mica.


Le 30 juin marque un tournant pour le secteur des cryptomonnaies en Europe, avec l’entrée en application du volet du règlement MiCA (Markets in Crypto-Assets) concernant les stablecoins. Si le texte avait déjà été officialisé il y a un an, c’est à partir de cette date que certaines de ses dispositions deviennent applicables, en particulier pour les émetteurs de stablecoins.

Les nouvelles contraintes pour les émetteurs de stablecoins

découvrez tout ce que vous devez savoir sur les nouvelles règles concernant les stablecoins avec mica


MiCA instaure plusieurs nouvelles directives que les entreprises émettrices de stablecoins doivent suivre. Par exemple, l’article 23 interdit aux entreprises d’émettre un stablecoin dont le volume journalier dépasse un million de transactions ou un volume quotidien de plus de 200 millions de dollars. Cette condition pourrait disqualifier des stablecoins très populaires comme l’USDT ou l’USDC dans l’Union Européenne, ce qui suscite déjà beaucoup de questions.

Délais de conformité et défis


L’adaptation à ces nouvelles régulations est loin d’être simple pour les entreprises. Un délai d’un an leur a été accordé pour comprendre et se conformer aux exigences du MiCA. Cependant, les start-ups, souvent à court de moyens financiers et juridiques, sont mises sur le même plan que des géants financiers comme la Société Générale. Cela crée un environnement difficile pour l’innovation et peut freiner le développement de nouvelles solutions dans le domaine des stablecoins.

Application progressive des règles


Faustine Fleuret, présidente de l’Adan (Association pour le Développement des Actifs Numériques), a qualifié cette période de « difficile et inconfortable ». Il est important de noter que, pour l’instant, seuls les émetteurs de stablecoins sont touchés par ces nouvelles régulations. Les entreprises facilitant la circulation des stablecoins, telles que les exchanges centralisés, disposent de six mois supplémentaires pour se conformer aux nouvelles directives.

Impact sur les exchanges et les émetteurs


Cette inégalité de traitement peut créer des tensions. Par exemple, Binance a décidé de limiter la circulation des stablecoins non autorisés sur certains de ses produits, tandis que Kraken continue de fonctionner normalement. D’un autre côté, certains émetteurs comme Circle ont déjà pris des mesures pour se conformer, en ouvrant notamment un hub en Irlande. En revanche, d’autres, comme Tether, semblent plus en retard.

Questions en suspens


Les prochains mois seront cruciaux pour évaluer l’impact réel de ces nouvelles directives. De nombreuses zones d’ombre existent encore et nécessitent des éclaircissements. Les entreprises devront continuer à naviguer dans ce climat réglementaire en constante évolution pour éviter toute non-conformité et les sanctions qui en découleraient.

Conseils aux investisseurs


Il est crucial pour les investisseurs d’être vigilants. Les investissements dans les crypto-monnaies comportent des risques élevés. Assurez-vous de bien comprendre les implications des nouvelles régulations avant d’investir. Consultez les recommandations de l’AMF et faites des recherches approfondies pour prendre des décisions éclairées.

Liens affiliés et recommandations : Cet article peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit ou vous inscrivez sur un site via ces liens, nous pourrions recevoir une commission, sans coût supplémentaire pour vous. Cela nous aide à continuer à vous fournir des contenus de qualité. Cependant, les investissements liés aux crypto-monnaies sont intrinsèquement risqués. Assurez-vous d’investir en accord avec vos capacités financières et n’hésitez pas à consulter nos pages sur la situation financière, la transparence du média et les mentions légales pour plus d’informations.

Laisser un commentaire