Matter Labs renonce à enregistrer la marque « ZK » pour zkSync

Photo of author

By cocostar

Matter Labs renonce à enregistrer la marque « ZK » pour zkSync.

La société Matter Labs a récemment pris une décision surprenante en renonçant à l’enregistrement de la marque « ZK » pour son produit zkSync. Cette initiative marque un changement stratégique pour l’entreprise dans le domaine des solutions de scalabilité sur la blockchain.

En abandonnant l’idée d’apposer sa marque sur le terme « ZK », Matter Labs montre sa volonté de favoriser une approche plus ouverte et collaborative dans le développement de cette technologie prometteuse.

Cette décision souligne l’importance de la communauté blockchain et met en avant l’engagement de Matter Labs à œuvrer pour le bien commun dans ce secteur en constante évolution.

Retour en arrière sur la demande de marque « ZK »

Retour en arrière sur la demande de marque « ZK »

Matter Labs, l’entreprise à l’origine du layer 2 zkSync, a récemment décidé de retirer ses demandes d’enregistrement de marque pour le terme « ZK », acronyme de « Zero Knowledge ». Cette décision fait suite à une vive opposition de la communauté Ethereum, qui a dénoncé cette initiative comme une tentative de monopolisation d’une technologie essentielle pour la blockchain.

Les objections de la communauté

Les objections de la communauté

La révolte de la communauté repose sur le principe que le terme « ZK » doit rester un bien public. Matter Labs a annoncé sur la plateforme X l’abandon de ses demandes, précisant que leur intention initiale était de protéger contre les usages frauduleux ou trompeurs, et non de restreindre l’accès à cette technologie.

Technologie ZK : un élément crucial pour la blockchain

Technologie ZK : un élément crucial pour la blockchain

La technologie Zero Knowledge (ZK) est essentielle pour la sécurité et la confidentialité dans le domaine de la blockchain. Elle permet de vérifier la validité d’une information sans révéler cette information elle-même. Cette technologie est largement utilisée par des blockchains de layer 2 comme les ZK Rollups, qui reposent sur des preuves telles que les ZK SNARKs et ZK STARKs. Ces technologies trouvent leur application dans des projets comme Manta Network, Linea, Starknet, Scroll et bien sûr, zkSync.

Des experts s’expriment

Des experts s’expriment

Le 30 mai dernier, plusieurs experts du domaine ont publié une lettre exprimant leurs préoccupations. Parmi les signataires figuraient Shafi Goldwasser et Silvio Micali, deux des trois inventeurs des preuves ZK, ainsi que Eli Ben-Sasson, PDG de StarkWare, et Sandeep Nailwal, cofondateur de Polygon Labs. La lettre affirmait que les technologies ZK doivent rester un bien public.

Nous pensons que le terme ZK est un bien public qui appartient à tout le monde. Une entreprise qui exploite le système juridique pour annexer un bien public transgresse la philosophie des cryptomonnaies, la philosophie d’Ethereum et la philosophie universitaire.

La réponse de Matter Labs

La réponse de Matter Labs

Face aux critiques, Matter Labs a choisi de retirer ses demandes d’enregistrement de marque. L’entreprise a réitéré que son objectif initial était de protéger la communauté de l’utilisation frauduleuse ou trompeuse du terme « ZK », et non de restreindre l’accès à cette technologie. Cet épisode met en lumière l’importance de l’engagement communautaire et de la transparence dans l’industrie du Web3.

Implications pour l’industrie de la blockchain

Implications pour l’industrie de la blockchain

La réaction rapide et coordonnée de la communauté démontre la force du consensus collectif dans la préservation des principes fondamentaux de la blockchain. La décision de Matter Labs de renoncer à l’enregistrement de la marque « ZK » souligne l’importance de maintenir certaines technologies comme des biens publics, accessibles à tous et protégés contre toute tentative de monopolisation.

Pour conclure, ce cas illustre parfaitement comment la communauté peut influencer les décisions des entreprises dans l’industrie du Web3, et rappelle l’importance de la transparence et de la collaboration dans le développement de technologies de pointe.

Laisser un commentaire