L’Iran propose un plan ambitieux pour relier les systèmes de paiement du BRICS+ et ainsi promouvoir la dédollarisation

Photo of author

By cocostar

L’Iran fait actuellement parler de lui en proposant un plan audacieux visant à relier les systèmes de paiement des pays du BRICS+ dans le but de favoriser la dédollarisation. Cette initiative, qui vise à renforcer l’indépendance financière de ces nations et à réduire leur dépendance au dollar, soulève des enjeux majeurs en matière de géopolitique et d’économie internationale. Découvrons ensemble les implications de cette proposition novatrice.

Une Initiative Portée par l’Iran

l'iran présente un ambitieux plan visant à connecter les systèmes de paiement du brics+ afin de promouvoir la dédollarisation.

Le ministère des Affaires étrangères d’Iran a récemment présenté un plan visant à connecter les systèmes de paiement de la Chine, de la Russie et des autres pays membres du BRICS+. Cette initiative s’inscrit dans un contexte global de dédollarisation, où plusieurs pays cherchent à réduire leur dépendance à l’égard du dollar américain.

Intégration des Économies des Pays du BRICS+

l'iran présente un ambitieux plan visant à connecter les systèmes de paiement du brics+ pour promouvoir la dédollarisation.

Lors d’une conférence de presse, Nasser Kanani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a souligné l’importance d’une meilleure intégration des systèmes économiques du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et des Émirats arabes unis, ainsi que d’autres pays du BRICS. Cette initiative pourrait renforcer l’autonomie financière de ces nations en contournant les sanctions économiques internationales imposées par les États-Unis, notamment à l’encontre de l’Iran et de la Russie.

Les Membres et Objectifs des BRICS+

Le regroupement BRICS+ comprend actuellement le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine, l’Afrique du Sud, l’Iran, les Émirats arabes unis et l’Éthiopie. Ce groupe géopolitique aspire à représenter les intérêts du « Sud global ». La proposition iranienne vise à créer un réseau financier moins dépendant des institutions et des monnaies occidentales.

Des Premières Mesures Concrètes

L’Iran et la Russie ont déjà amorcé une intégration partielle de leurs économies. En août, il est prévu que les cartes bancaires russes et iraniennes puissent être utilisées sans restriction dans les deux pays. De plus, des systèmes de règlements internationaux communs seront mis en place pour faciliter les échanges commerciaux.

Les Avantages de la Dédollarisation

  • Réduction de la dépendance au dollar américain
  • Possibilité de contourner les sanctions économiques
  • Renforcement de l’autonomie financière des pays du BRICS+

La Russie, en particulier, montre un intérêt marqué pour ce projet. Sous la pression des sanctions économiques, le gouvernement russe envisage même l’utilisation de cryptomonnaies pour faciliter les transactions avec les autres membres du BRICS+.

Un Mouvement de Fond

La dédollarisation des systèmes économiques des pays du BRICS+ traduit une volonté croissante de s’affranchir de l’hégémonie du dollar. Cette dynamique pourrait modifier significativement les équilibres financiers mondiaux. Bien que le dollar reste la monnaie de référence pour de nombreuses transactions internationales, ces initiatives montrent que d’autres alternatives commencent à se concrétiser.

Laisser un commentaire