L’Espagne prolonge l’interdiction de la Worldcoin (WLD

Photo of author

By cocostar

L’Espagne maintient son interdiction de la cryptomonnaie Worldcoin (WLD) : découvrez les dernières nouvelles sur cette décision controversée.

Prolongation de l’interdiction de Worldcoin en Espagne

Prolongation de l’interdiction de Worldcoin en Espagne

Le régulateur espagnol a récemment confirmé la prolongation de l’interdiction de la Worldcoin (WLD) sur le territoire. Ce projet de vérification d’identité, initié par Sam Altman, a soulevé de nombreuses controverses en Espagne et dans d’autres pays européens. Les réglementations strictes en matière de protection des données en sont la principale raison.

Problèmes liés aux données biométriques

Problèmes liés aux données biométriques

La décision initiale d’interdire Worldcoin en Espagne remonte à trois mois, suite à des préoccupations concernant le traitement des données biométriques. L’Agence espagnole de protection des données (AEPD) a jugé que les scans d’iris recueillis par l’outil de collecte de Worldcoin, appelé « Orb », présentaient des risques significatifs pour la protection des données personnelles.

Par ailleurs, l’enquête de l’AEPD a révélé que des données provenant de personnes mineures avaient été collectées, ce qui est strictement interdit par les réglementations en vigueur. Le consentement pour l’utilisation des données ne pouvait pas non plus être retiré, ce qui a renforcé les inquiétudes des autorités.

Ajustements et prolongation de l’interdiction

Ajustements et prolongation de l’interdiction

En réponse aux préoccupations des régulateurs, Worldcoin a mis en place certaines modifications pour se conformer aux exigences. Depuis avril, les scans d’iris peuvent être supprimés sur demande. Cependant, ces ajustements n’ont pas suffi à convaincre l’AEPD, qui a décidé de prolonger l’interdiction de plusieurs mois supplémentaires.

L’une des raisons est la nécessitée pour l’agence allemande de régulation, responsable de l’audit du projet, de disposer de plus de temps pour achever son examen.

Un communiqué de Worldcoin indique que la société coopère pleinement avec les autorités :

« Tools for Humanity, un contributeur de Worldcoin, a volontairement proposé de prolonger la pause des opérations de Worldcoin Orb en Espagne. Cela permet à BayLDA en Bavière, l’autorité principale compétente responsable de la supervision de la conformité au RGPD de Worldcoin, de terminer son audit. »

L’Europe et les réticences face à Worldcoin

L’Europe et les réticences face à Worldcoin

L’ensemble de l’Europe adopte une position prudente vis-à-vis de Worldcoin. Plusieurs pays ont temporairement interdit les scans rétiniens du projet, en attendant de décider comment réguler cette technologie encore relativement nouvelle. Le Portugal et la France, via la CNIL, ont également pris des mesures similaires.

Les préoccupations continues de Worldcoin

Les préoccupations continues de Worldcoin

Malgré ces interdictions, Worldcoin persiste dans sa démarche de conformité et exprime ses regrets face aux restrictions imposées. Un communiqué récent souligne :

« Il est regrettable que l’autorité espagnole de protection des données (AEPD) contourne les procédures établies en vertu du RGPD avec ses actions actuelles, qui sont limitées à l’Espagne et non à l’UE dans son ensemble. Il est également regrettable qu’ils répandent des allégations inexactes et trompeuses sur notre technologie à l’échelle mondiale. »

Les tensions restent donc vives entre Worldcoin et les régulateurs européens, et il est à prévoir que cette situation évoluera dans les mois à venir.

Laisser un commentaire