Le régulateur coréen met en place un système de surveillance on-chain 24 heures sur 24 pour la régulation

Photo of author

By cocostar

La Corée du Sud fait un pas décisif dans la régulation des cryptomonnaies en instaurant un système de surveillance on-chain opérationnel 24 heures sur 24. Cette initiative vise à renforcer le contrôle des activités liées aux actifs numériques, marquant ainsi une nouvelle étape dans l’encadrement de ce secteur en pleine expansion.

Un système de surveillance 24h/24 pour le marché crypto

le régulateur coréen met en place un système de surveillance on-chain 24 heures sur 24 afin de renforcer la régulation dans le secteur.

Le Service de Supervision Financière de Corée du Sud (FSS) a récemment annoncé la mise en place d’un système de surveillance en temps réel visant à détecter toute activité suspecte sur le marché des cryptomonnaies. Ce dispositif, élaboré en collaboration avec des plateformes d’échange locales, permet une surveillance continue et exhaustive.

Loi sur la protection des investisseurs en cryptomonnaies

le régulateur coréen met en place un système de surveillance on-chain 24 heures sur 24 pour assurer une régulation efficace des activités financières.

Coïncidant avec l’implémentation de cette surveillance, le 19 juillet marquera également l’entrée en vigueur de la première législation complète sur la protection des investisseurs en cryptomonnaies en Corée du Sud. Cette nouvelle législation impose aux prestataires de services crypto de conserver 80% des dépôts en stockage à froid et de souscrire à des assurances pour sécuriser les fonds des utilisateurs.

Le développement et le rôle de la surveillance on-chain

Entre janvier et mai, le FSS a travaillé sur un format de rapport standardisé pour la soumission des données de transactions par les échanges locaux. Cette initiative a conduit à la création d’un système apt à distinguer les transactions irrégulières des transactions normales. Grâce aux critères de la KRX (Korea Exchange), le FSS a élaboré des modèles et indicateurs pour filtrer les transactions suspectes de manière précise.

Collaboration avec les échanges locaux

Les principales plateformes d’échanges sud-coréennes, qui représentent 99,9% des transactions crypto du pays, ont adopté ce système de surveillance selon les directives récentes du FSS. Ces échanges ont également formé des équipes dédiées à la surveillance des transactions douteuses et échangent des informations directement avec le FSS. Un système de communication directe permet de signaler toute transaction suspecte rapidement.

Nouvelle réglementation sur les actifs virtuels

Le Virtual Asset User Protection Act, premier du genre en Corée, a pour objectif d’éradiquer les activités illégales telles que l’utilisation d’informations non divulguées, la manipulation des prix et les transactions frauduleuses. Cette législation exige également que les prestataires de services crypto maintiennent des systèmes de stockage sécurisés et s’inscrivent à des programmes d’assurance pour protéger les utilisateurs en cas de violation de la sécurité.

Législation supplémentaire en préparation

En parallèle, les législateurs coréens développent des mesures complémentaires pour réguler les stablecoins et autoriser le trading institutionnel de cryptomonnaies. Cette semaine, les échanges sud-coréens ont aussi annoncé l’établissement d’un nouveau code de conduite pour les entreprises locales, comprenant une réévaluation de 1 333 cryptomonnaies échangées sur le marché domestique.

Ces initiatives démontrent l’engagement fort de la Corée du Sud pour encadrer les marchés crypto de façon rigoureuse et protéger les investisseurs, assurant ainsi un environnement de trading plus sûr et plus équitable.

Laisser un commentaire