Le PDG de Tether exprime des préoccupations concernant l’impact des réglementations MiCA en Europe sur l’avenir de l’USDT

Photo of author

By cocostar

Le PDG de Tether tire la sonnette d’alarme ! Les réglementations européennes pourraient-elles menacer l’avenir de l’USDT ? Découvrez les préoccupations du géant des stablecoins face au MiCA et ses implications sur l’univers des cryptomonnaies.

Les préoccupations de Paolo Ardoino sur les réglementations MiCA

Paolo Ardoino, le PDG de Tether (USDT), a maintes fois fait part de ses inquiétudes concernant la nouvelle réglementation européenne connue sous le nom de Markets in Crypto-Assets (MiCA). Cette régulation, qui entrera en vigueur prochainement, pourrait avoir des conséquences importantes pour les stablecoins comme l’USDT. En avril dernier, Ardoino a déclaré que ces régulations pourraient poser des « risques sérieux » pour les stablecoins régulés dans l’Union européenne.

Les implications pour les plateformes d’échange

Plusieurs plateformes d’échange ont déjà évoqué la possibilité de retirer de leur listing les stablecoins qui ne respecteraient pas les nouvelles règles. Paolo Ardoino s’est montré particulièrement critique vis-à-vis de ces régulations, affirmant qu’elles pourraient non seulement rendre l’activité des émetteurs de stablecoins très complexe, mais aussi rendre ces stablecoins plus vulnérables et risqués à opérer. Il estime que les obligations prévues vont trop loin et ne sont pas adaptées à la réalité du marché des stablecoins.

Le problème des réserves de capitaux

Un des points de friction essentiels pour Ardoino concerne les réserves de capitaux qui doivent adosser l’USDT. La réglementation prévoit que tous les stablecoins soient adossés selon un ratio de 1:1, uniquement avec des espèces. Pour le PDG de Tether, cette approche n’est pas appropriée. Il a fait référence à l’exemple de la faillite de la Silicon Valley Bank pour souligner les risques d’utiliser uniquement des dépôts d’espèces non garantis.

Les stablecoins algorithmiques aussi affectés

Au-delà de Tether, la nouvelle réglementation pose également des problèmes pour les stablecoins algorithmiques. La nécessité de garantir chaque token avec des espèces rendrait caduque leur méthode de fonctionnement. Il est donc probable que ces types de stablecoins soient significativement restreints en Europe, ce qui montre l’impact plus large de la réglementation MiCA sur l’ensemble du secteur des cryptomonnaies.

Les réactions des plateformes d’échange

Les plateformes d’échange sont en attente de voir comment la situation va évoluer. Par exemple, Kraken a récemment déclaré vouloir continuer à lister l’USDT, mais n’est pas certaine de pouvoir le faire si les régulations l’en empêchent. Du côté de Binance, la plateforme a déjà annoncé qu’elle délistera les stablecoins n’ayant pas reçu le feu vert réglementaire à la fin du mois de juin.

Des doutes sur la stabilité de l’USDT

En plus de Paolo Ardoino, certains acteurs européens ont également mis en doute la stabilité de l’USDT. Deutsche Bank, par exemple, a qualifié la situation du stablecoin de « préoccupante » au début du mois de mai. Cela démontre que les préoccupations concernant les réglementations MiCA et leur impact sur Tether et l’USDT sont partagées par d’autres acteurs du marché.

Pour plus d’informations, consultez les ressources suivantes :

Laisser un commentaire