La Suisse ordonne la liquidation de FlowBank suite à de sérieuses violations des règles bancaires

Photo of author

By cocostar

La décision de la Suisse d’ordonner la liquidation de FlowBank suite à des violations graves des règles bancaires a secoué le secteur financier. Cette affaire soulève des questions cruciales sur la conformité et l’intégrité des institutions bancaires. Découvrez les tenants et aboutissants de cette affaire qui met en lumière les enjeux de conformité dans le monde de la finance.

Contexte de la faillite de FlowBank


En 2024, l’Autorité suisse de surveillance des marchés financiers (FINMA) a contraint FlowBank à la faillite. Cette décision a été prise après que la banque en ligne suisse ait gravement enfreint les exigences de capital minimum. En conséquence, la licence bancaire de FlowBank a été retirée. Cependant, cette décision est en attente d’un appel devant le Tribunal administratif fédéral.

Partenariats et services offerts par FlowBank


FlowBank, fondée en 2020, était reconnue pour ses services de trading de crypto. Elle avait établi un partenariat stratégique avec Techteryx, l’émetteur du TrueUSD (TUSD). De plus, FlowBank offrait des services bancaires à Binance, le plus grand exchange de cryptomonnaies au monde. La banque détenait également des actifs estimés à 680 millions de francs suisses et plus de 22,000 comptes clients.

Motifs de la liquidation


La FINMA a constaté que FlowBank ne remplissait plus les exigences de capital minimum nécessaires pour ses opérations commerciales. Malgré des mesures coercitives antérieures pour améliorer sa conformité, la banque a continué de connaître des manquements significatifs. Selon la FINMA, il n’y avait aucune perspective de restructuration, et des craintes de surendettement de la banque ont été soulevées.

Conséquences pour les clients


La liquidation de FlowBank impose diverses conséquences pour les clients. Ceux-ci bénéficieront néanmoins de certaines protections. Les clients ayant des fonds jusqu’à 100,000 francs suisses (111,710 dollars) seront prioritaires pour la récupération de leurs fonds. La FINMA assure qu’elle s’efforcera d’aider les clients à récupérer leurs argents le plus rapidement possible.

Historique des actions de la FINMA


FlowBank était sous surveillance de la FINMA depuis un an après son lancement. En octobre 2021, des mesures coercitives avaient été imposées suite à des violations graves des exigences de capital. Un auditeur indépendant avait alors été nommé pour surveiller la conformité de la banque. En juin 2023, un autre superviseur avait été désigné pour enquêter davantage sur les manquements de FlowBank, révélant de nombreuses relations d’affaires à haut risque et un traitement inadéquat des grandes transactions.

Impact sur les employés


Le retrait de la licence bancaire et la liquidation de FlowBank ont des répercussions significatives sur son personnel. La banque emploie environ 140 personnes dans le monde. Des mesures devront être prises pour réassigner ou indemniser ces employés, qui se retrouvent désormais sans poste en raison de la fermeture de l’institution.

Prochaine étape


La décision de la FINMA de retirer la licence bancaire de FlowBank est en attente d’un appel devant le Tribunal administratif fédéral. Cet appel pourrait potentiellement influencer le processus de liquidation en cours et modifier les calendriers de récupération des fonds pour les clients concernés.

En résumé, les graves manquements de FlowBank aux exigences bancaires suisses ont conduit à une décision radicale de liquidation imposée par la FINMA. Cette action vise à protéger les clients et à maintenir la stabilité du secteur bancaire en Suisse.

Laisser un commentaire