La présidente de la Bourse de New York envisage la possibilité de coter des cryptomonnaies dès que la réglementation se précise

Photo of author

By cocostar

La présidente de la Bourse de New York envisage de coter des cryptomonnaies dès que la réglementation se précise. Une décision qui pourrait révolutionner le marché financier traditionnel. Découvrez les enjeux et implications de cette potentielle évolution majeure dans le monde des cryptomonnaies.

François Dupont, rédacteur spécialisé en finance et cryptomonnaies, explore les implications de l’éventuelle cotation de cryptomonnaies par la présidente de la Bourse de New York. Dans cet article, nous examinerons les principaux défis et opportunités liés à cette initiative et son impact potentiel sur le marché financier.

Les Défis de la Clarté Réglementaire

Les Défis de la Clarté Réglementaire

Lors de la conférence Consensus 2024 à Austin, Lynn Martin, présidente de la NYSE, a exprimé son intérêt pour l’intégration de crypto dans les services de la bourse, tout en soulignant que la clarté du cadre réglementaire aux États-Unis reste un obstacle majeur. Actuellement, les directives réglementaires manquent de précision, rendant difficile l’intégration de produits crypto régulés.

Martin a souligné que si les directives réglementaires étaient plus précises, cela représenterait une opportunité significative pour la NYSE. Une réglementation claire permettrait non seulement de sécuriser les investisseurs potentiels mais aussi de légitimer les cryptomonnaies dans le paysage financier traditionnel.

La Demande Croissante pour des Produits Crypto Régulés

La Demande Croissante pour des Produits Crypto Régulés

La présidente de la NYSE a observé que les ETF Bitcoin Spot listés aux États-Unis, qui cumulent désormais 58 milliards de dollars d’actifs, illustrent clairement l’existence d’une demande pour des produits crypto régulés. Cette accumulation indique que de nombreux investisseurs sont prêts à s’engager dans des produits financiers liés aux cryptomonnaies, à condition qu’ils soient régulés.

Cette demande est un signe encourageant pour les autorités de régulation, montrant que la régulation peut coexister avec l’innovation dans le domaine des cryptomonnaies. Elle pourrait également inciter la SEC à adopter une approche plus ouverte aux propositions telles que les ETF Bitcoin, qui ont déjà connu un succès considérable sur le marché.

Perspectives Politiques et Réglementaires

Perspectives Politiques et Réglementaires

Selon Tom Farley, prédécesseur de Martin à la NYSE et CEO de Bullish, une plateforme d’échange crypto, les récentes évolutions politiques aux États-Unis sont favorables aux cryptomonnaies. Il cite notamment le renvoi du président anti-crypto de la Federal Deposit Insurance Corp. (FDIC), l’adoption de la loi Financial Innovation and Technology for the 21st Century Act (FIT21), et le soutien accru de Donald Trump envers la crypto.

Farley anticipe une progression continue des réglementations en 2024 et 2025, indépendamment de l’identité du président. Il voit une évolution politique rapide et importante, comparable à celle observée en Europe et à Hong Kong, qui pourrait faciliter l’intégration des crypto sur des plateformes financières traditionnelles comme la NYSE.

Utilisation de la Technologie Blockchain dans les Marchés Traditionnels

Utilisation de la Technologie Blockchain dans les Marchés Traditionnels

Lynn Martin a également partagé son optimisme quant à l’utilisation de la technologie blockchain pour améliorer l’efficacité et la transparence des processus financiers, notamment pour des actifs moins liquides comme les obligations municipales. Elle envisage que la blockchain peut apporter des bénéfices significatifs aux marchés financiers traditionnels.

Cependant, Tom Farley a exprimé certaines réserves quant à la migration massive des actifs traditionnels vers les rails des actifs numériques. Il souligne que les régulateurs pourraient préférer que les firmes de finance traditionnelle développent des blockchains privées plutôt que d’utiliser les blockchains publiques existantes. Cela met en lumière un défi clé: la méfiance des régulateurs envers l’infrastructure publique des blockchains.

Laisser un commentaire